L’assainissement

L’assainissement collectif

La commune gère et traite ses eaux usées.

Taxe de raccordement à l’assainissement collectif : 1717 €

Règlement du service de l’assainissement collectif

Rapport sur l’assainissement collectif 2016

Rapport sur l’assainissement collectif 2015

Rapport sur l’assainissement collectif 2014

Rapport sur l’assainissement collectif 2013

L’assainissement non collectif

Le service de l’assainissement non collectif (SPANC) est géré par la Communauté de Communes de la Forêt.

Pour se connecter au SPANC, cliquer ici

Gestion des déchets

La collecte des déchets

Le ramassage des ordures ménagères s’effectue le jeudi après-midi, sauf en cas d’un jour férié dans la semaine, auquel cas le ramassage est reporté au vendredi.

En cas de problème avec le ramassage des ordures vous pouvez contacter Beauce Valorisation au : 02 38 30 04 51, ou le SIRTOMRA : 02 38 91 58 95 (Syndicat Intercommunal de Ramassage et Traitement des Ordures Ménagères de la Région d’Artenay.

Conseils pour bien trier et,donc, bien recycler

Les déchetteries voisines

Horaires des différentes déchetteries du SIRTOMRA

Les déchets recyclables

Ils vont en vrac dans la poubelle à couvercle jaune (emballages ménagers vides, propres non enfermés dans un sac : bouteilles et flacons en plastique, briques alimentaires, boîtes métalliques, aérosols, cartons d’emballage, journaux, magazines, prospectus).

Pour le verre, 2 conteneurs sont disponibles dans la commune : parking de la Mairie et aux Mardelles. Pour les tissus et vêtements, un container est aussi à la disposition des habitants sur le parking de la Mairie.

Rapport annuel du SIRTOMRA

Pour tout savoir sur l’activité du syndicat qui collecte et traite nos déchets, vous pouvez consulter son rapport annuel.

Inondations

Aides aux habitants sinistrés suite aux inondations de fin mai-début juin 

L’ambition de cette rubrique est de présenter le plus possible des dispositifs susceptibles de venir en aide aux familles touchées par les évènements climatiques récents.

Ces dispositifs sont de deux ordres :

– pratiques : comment réagir en fonction des situations rencontrées

– financiers : petit répertoire des financements possibles

Sur un plan pratique

Il existe un guide de mise en oeuvre pour tous ceux dont les habitations ont été gravement touchées.

En cas de pollution par le fioul, voici ce qu’il faut faire.

Comment aborder les risques karstiques.

La commune a été classée comme ayant été victime d’une catastrophe naturelle. Retrouver ici le décret paru au Journal Officiel.

Sur un plan financier

Les premiers intervenants sont bien sûr les assureurs. Il faut monter des dossiers de demandes d’indemnisation les plus complets possibles – description des évènements, photos, factures….

La Préfecture va verser des aides financières directement sur les comptes bancaires des habitants concernés. Suivront aussi des aides du Conseil Départemental et du Conseil Régional, en fonction des dossiers fournis par les mairies à la Préfecture. 

Le cas échéant s’adresser aux organismes classiques – Caisse de Sécurité Sociale, Caisse d’Allocations Familiales, Mutuelle…

Une fois tous ces organismes consultés, il est possible de s’adresser à l’Agence Départementale pour l’Information sur le logement. Celle ci, outre des conseils, peut vous aider à monter un dossier de demande d’aide à l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat qui attribue des subventions, sous conditions de revenus. Voici quelques documents utiles venant de ces organismes :

subventions sous conditions de revenus

subventions pour l’amélioration de l’habitat